Tilsiter fête ses 100 ans et s’allie à une ambassadrice de marque, qui ne portera jamais le titre officiel de championne olympique

À la fin des années 1980, la skieuse freestyle suisse Conny Lehmann Kiessling devient ambassadrice de la marque Tilsiter. Originaire de Soleure, elle n’a jamais pu prétendre au titre officiel de championne olympique. Pourquoi? Pour le savoir, lisez la septième partie de l’histoire de notre marque. Et un événement de taille est sur le point d’arriver: en 1993, le Tilsit célèbre fièrement ses 100 ans! Suivez ces deux nouvelles décennies pour Tilsiter:

1983 La fromagerie expérimentale Herdern entre en service.

1984 Une étiquette spéciale aux lettres dorées aurait dû faire son apparition pour le Tilsit au lait cru «extra mûr» (aujourd’hui appelé surchoix). Malheureusement, cette édition est refusée.

1985 Bien que les ventes de Tilsit restent à un niveau très élevé, les débats s’amplifient concernant les baisses de ventes. Avec une consommation par habitant désormais stagnante, la question des volumes reste centrale.

1987 Chaque réforme de la «Tilsiter Marktordnung» (organisation commune du marché) (TMO) entraîne invariablement derrière elle un cortège de gagnants et de perdants, et donc de critiques. L’écart entre les intérêts personnels et ceux liés aux variétés entraîne des tensions grandissantes. Toutes les décisions importantes passent par le portefeuille, au bénéfice de chacun des sociétaires de la TMO.

1988 Un nouveau procédé consistant à laver, retirer la croûte, puis envelopper le Tilsit de plastique alimentaire est en discussion. Cette solution très pragmatique aurait permis de résoudre le problème des croûtes de fromage, souvent malodorantes. Aujourd’hui encore, elle reste irréalisable pour des raisons de coûts.

C’est également en 1988 qu’une assurance épidémie est conclue pour les producteurs et les commerçants.

Conny Kissling devient ambassadrice de la marque Tilsiter

La skieuse acrobatique Conny Kissling devient ambassadrice de la marque Tilsiter et partenaire de sponsoring. Aujourd’hui encore, elle est considérée comme la meilleure skieuse freestyle du monde. En 1992, pendant les Jeux olympiques d’hiver à Albertville, elle parvient à s’imposer face à toutes ses concurrentes en ski acrobatique, lors d’un ballet. Malheureusement, il ne s’agit que d’un concours de démonstration: la Suissesse originaire de Soleure n’a donc jamais pu se prévaloir du titre officiel de championne olympique.
La SRF a consacré un reportage à l’ancienne skieuse suisse freestyle et ambassadrice de la marque Tilsiter, dans lequel elle revient sur ce sport inhabituel.

1991 De nombreux efforts sont déployés pour lutter contre les produits cherchant à se substituer au Tilsit. Une personnalité juridique est créée pour la Tilsiter Marktordnung. La fondation de la nouvelle TMO suit le 28 octobre.

1993 est une année de fête: le concept publicitaire des 100 ans du Tilsit suisse est enrichi d’un logo spécial anniversaire, de campagnes d’affichage modernes, d’annonces dans la presse, d’étiquettes du jubilé, de croisières «Tilsiter­ und Mostschiff» sur le lac de Constance, ainsi que d’actions et de promotions Tilsiter. En juin, une grande fête est célébrée au Holzhof et un voyage de presse est organisé dans la ville de Sovetsk, anciennement appelée Tilsit, en Prusse orientale.
La marque d’exportation Royalp Switzerland devient «Tilsiter Switzerland». Le Tilsit se targue lui aussi d’un nouveau logo, qui incorpore le concept «SWITZERLAND».

1994 Coopération avec SSG . Les vaches en peluche rouges et vertes font leur apparition sous le slogan du «plus grand commerce de vaches de Suisse».

1995 Création d’un règlement bio et d’un contrat de marque bio.

1996 Le 1er novembre, Bruno Buntschu succède à Walter Diethelm. Karl Fürer est élu nouveau président de la TMO, prenant ainsi la succession de W. Gerber. Les volumes de production du Tilsit continuent de baisser.

1997 Les premiers travaux préparatoires et les ateliers de fondation de la nouvelle Interprofession Tilsiter Switzerland GmbH, relevant du droit privé, ont lieu. Tilsiter développe, puis commercialise sa première fondue prête à l’emploi.

La locomotive Tilsiter sillonne la Suisse, la montgolfière Tilsiter part à la conquête du ciel

1997 Tilsiter signe un contrat de sponsoring avec les CFF: pendant un an, la «locomotive Tilsiter» parcourt le trajet Rorschach–Zurich–Genève, aller et retour.

1998 Fondation officielle de la nouvelle IP Tilsiter Switzerland GmbH. Le logo «Tilsiter Switerland» est légèrement modernisé, de nouvelles marques de Tilsit à la caséine voient le jour, assorties de vaches Tilsiter.
Les moyens fédéraux accordés se réduisent comme peau de chagrin et, avec eux, les volumes de production.

1998 a aussi permis d’admirer le passage des vaches dans le ciel: l’un ou l’autre d’entre vous se souvient peut-être de l’immense montgolfière Tilsiter?

Tilsiter a longtemps souffert d’un déficit d’association immédiate avec la Suisse, contrairement à l’Appenzeller, l’Emmentaler et au Gruyère, dont le nom évoque clairement l’origine. L’objectif du nouveau concept publicitaire Tisiter est donc d’accroître la notoriété des éléments les plus célèbres du Tilsit, la double vache rouge et verte, ainsi que les couleurs rouge et verte, auprès du grand public. Une montgolfière géante, sous forme de double vache rouge et verte, s’élance ainsi dans le ciel dans le cadre d’un programme de randonnée à travers la Suisse. Les couleurs de la marque sont visibles non seulement dans les airs, lors de grands événements tels que la Zürifest, des fêtes lacustres nocturnes, des manifestations sportives et de grands salons, mais aussi au sol, grâce à un kiosque mobile de dégustation de Tilsit. L’immense ballon est également la vedette de trois spots télévisés, où on le voit survoler des panoramas célèbres en Suisse. Il est donc associé à un élément du paysage suisse.

Le 1er janvier 1999, les activités de la TMO sont reprises par l’IP Tilsiter Switzerland GmbH.

Le volume de production passe sous la barre des 6000 t par an. Cette tendance s’accentuera pendant les années à venir, jusqu’à l’époque actuelle: en 2017, le volume plonge pour la première fois sous le seuil de 3000 t par an.

2001 Les nouvelles conditions cadres entraînent une chute dramatique des exportations.
La nouvelle marque d’exportation «AlpenTilsiter Switzerland» voit le jour.

Dans le prochain volet de notre série, l’ancien président de Tilsiter, Karl Fürer, reviendra sur son époque passionnante, riche en changements.

 

Commentaires

Renirkens jacques | 29.08.2020

Très intéressant j'ai appris beaucoup de choses sur le Tilsit car c'est moins connu en Valais pays le la raclette....! merci

Écrire un commentaire

* Champs obligatoires